Site compatible :  


Yvert et Tellier

 Scoop(s)


Retrouvons-nous tous à "Timbres-Passion 2018", à Périgueux, du 26 au 28 octobre 2018.

Timbres-Passion Périgueux 2018

 Recherche


    Une personne
          ( par son nom et/ou son prénom )

    Une association
          ( nom complet ou non, ou sigle )




 Accès rapides


Agenda de la FFAP

Revue de presse

Emissions de timbres



Accès aux groupements et associations via la carte de France

    Questions des philatélistes


question
Cette page est ouverte à tous les philatélistes qui se posent des questions - de toutes natuures, des plus basiques aux plus pointues - sur la philatélie.

N'hésitez pas à poser la question qui vous tarode depuis longtemps ( il n'y a pas de question bête !!!) ...
... et n'hésitez pas à aider un philatéliste en apportant vos lumières ou votre expérience sous forme de réponses susceptibles de faire avancer la connaissance philatélique de tous.


 Posez une nouvelle question



Pour poser une question cliquez sur le bouton

    Poser une question ...            




 Les différentes questions ... et leurs réponses




Les questions sont classées de la plus récente à la plus ancienne





     Question N° 131  [ posée le :  23/09/2016 ]
    Question posée par :   Eric


Bonjour à tous,
Avez-vous connaissance d’une variété du 60 cts Cérès de Mazelin qui serait violet/lavande ?
Je connais le timbre outremer et outremer pré-oblitéré, mais celui-ci est bleu lavande, voire violet.
Je joins à ma question un scan de mon affranchissement, déjà bizarre car anachronique, mais c’est vrai qu’on en a vu d’autres ! ...
Je trouve que la couleur de mon timbre tire sur le bleu lavande / violacé, et le scan est, en cela, très conforme à la couleur réelle. Maintenant, je suis conscient de ce que peuvent faire les yeux et le cerveau sur notre appréciation personnelle des couleurs ... c’est pourquoi j’ai prélevé les couleurs informatiquement et les références chiffrées sont bien différentes.
J’ai mis les échantillons sur le scan des différents bleus tirés des différents timbres de l’affranchissement et ajouté la couleur du 60 cts classique. J’espère que ma question est assez claire.
Merci beaucoup,
Eric





Réponse du : 22/12/2016
de :   BONNEFOY Laurent  [ email : astuce.bonif@wanadoo.fr ]  


Bonjour,
Cela ressemble plus à une supercherie par altération chimique (surtout, quel serait l’intérêt de l’utiliser en 2015 si c’était authentique?).
Un expert pourrait facilement le confirmer.




     Question N° 130  [ posée le :  10/03/2016 ]
    Question posée par :   Jean-Louis   mail :  anaavenel@orange.fr


Bonjour,
Je voudrais savoir de quel pays est ce timbre.
Merci d’avance.
Cordialement.
Jean-Louis.





Réponse du : 03/04/2016
de :   MALIGE Philippe  [ email : malige.philippe@orange.fr ]  


Bonjour Jean-Louis,
Le Anna est le nom de la monnaie utilisée autrefois en Afghanistan à partir de 1840...
Je n’ai pas chez moi le catalogue des timbres--poste de ce pays. C’est donc dans ce catalogue que tu trouveras très certainement la réponse...
Si tu n’as pas le catalogue, je peux aller le chercher dans la bibliothèque des différents clubs philatéliques dont je suis membre
Bien amicalement
Philippe




Réponse du : 22/09/2016
de :   LOËDEC Raymond  [ email :  ]  


La mention postage et la valeur en annas auraient du vous mettre sur la (bonne) voie.
Il s’agit de l’état princier de L’Inde Hyderabad sous protectorat britannique.
C’est une série d’usage courant de 1931 (8 timbres) votre timbre représente le palais de justice.
La surcharge signifie “service”. Il en existe 2 types, la grande , et la petite sur votre timbre, réalisée en 1934.




     Question N° 129  [ posée le :  23/05/2015 ]
    Question posée par :  LÉTAUX Marc   mail :  marc.letaux@orange.fr


Bonjour,
Question de Marc, amateur Dpt 27
Sur des colis que je reçois j’ai parfois des timbres anciens en francs oblitérés et mélangés avec des timbres récents (exemple timbres de 1967/69 oblitérés en 2013 avec timbres 2012).

Cela a-t-il plus de valeur et si non y a-t-il un intérêt à les garder sur papier lettre ?

Cordialement





Réponse du : 15/06/2015
de :   NOUAZÉ Yvon  [ email : yvon.nouaze@sfr.fr ]  


Bonjour,
La quasi-totalité des timbres-poste émis en France depuis 1849 peut toujours être utilisée pour affranchir le courrier. Je dis quasi-totalité, car certains TP ont perdu leur pouvoir d’affranchissement ; par exemple, la totalité des TP représentant Pétain a été démonétisée le 1er novembre 1944.
Pour ce qui concerne les TP dont la valeur faciale est exprimée en anciens francs (avant le 1er janvier 1960), comme ceux avec valeur faciale en Francs (après le 1er janvier 1960 compris), ils peuvent être utilisés pour l’affranchissement (en tenant compte de la restriction rappelée ci-dessus) ... mais en tenant compte du fait que, par exemple, 15 F de 1958 valent environ 0,023 € et que 3 F de 1980 valent environ 0,46 €. Le mélange de tous ce timbres est une source de confusion pour la lecture du montant de l’affranchissement. Des "petits malins" en profitent en mettant des timbres uniquement libellés en Francs ou anciens Francs comme si un Franc (ancien ou non) valait un Euro !
Ceci étant, un timbre oblitéré ne présente — à mon avis — un intérêt que s’il est utilisé pendant la période où il est utilisé normalement (période des anciens francs, période des nouveaux Francs), et en particulier pendant la période de leur disponibilité dans les bureaux de poste. Des timbres de 1938, en même temps que des timbres de 1958 n’apportent rien du point de vue de la philatélie.
Moralité (?). Les timbres actuels, libellés en EURO, oblitérés par un timbre à date de type actuel, sont intéressants ; les timbres des années soixante, dont l’oblitération n’est pas du type de celui en cours dans les années où ils étaient normalement utilisés, sont à considérer comme des fantaisies... sans grand intérêt philatélique.
Y. Nouazé




     Question N° 127  [ posée le :  16/05/2015 ]
    Question posée par :  AVENEL Jean-Louis   mail :  anaavenel@orange.fr


Bonjour a tous,
J’aimerais savoir si le timbre de l’Arménie que je possède est rare et à combien d’exemplaires il a été tiré.
Il s’agit d’un timbre Filature (imperf réédition) valeur fiscale 70 de 1920 non dentelé.
Mais il se trouve que la fileuse imprimé au centre est imprimée a l’envers.

Merci a tous pour vos réponses.
Cordialement.





Réponse du : 19/05/2015
de :   DÉSARMÉNIEN Claude  [ email : desarmenien.c@gmail.com  ]  


La Poste arménienne a laissé filer la qualité ...




     Question N° 124  [ posée le :  08/05/2015 ]
    Question posée par :  SAINSON Jean   mail :  jean.sainson@orange.fr


Bonjour,
De la part de M. Jean SAINSON – Amicale Philatélique Chalonnaise n° VII – 74

J’aimerais être mis en relation avec un spécialiste des DEBOURSES pour expliquer mon “mystère” !!
Je vous communique l’image d’un pli qui m’intrigue et pour lequel je ne trouve pas d’explications claires.
Lettre de 1826 adressée de MELUN à CHALON/SAONE et taxée 5d adressée au Procureur du Roi qui était en franchise. Le poids de la lettre est 5g et la taxe 5d correspond bien à la distance de la route des Postes de l’époque avec le tarif du 9/4/1810 renvoyant pour cette distance au tarif du 24/04/1806.

A l’arrivée, avec apposition du TAD type A, l’on voit la mention manuscrite “refusée pour taxe” associée à la marque de 70/CHALONS/SUR SAONE et non d’un déboursé.
Pourquoi ? De plus, au recto, dans le coin supérieur gauche l’on voit écrit avec une encre violacée 7g ou 7d ? soulignée.
Je ne trouve aucune réponse à cette mention. Il y a aussi au même endroit un petit 1. Est-ce un n° d’ordre d’arrivée dans un bureau de déboursé ou autre chose ?

Je vous remercie de bien vouloir faire suivre à qui de droit et reste à entière disposition pour échanger sur les hypothèses ou les solutions définitives.

Cordialement
Jean SAINSON





Réponse du : 11/05/2015
de :   LETAILLIEUR Michel  [ email : michel.letaillieur@laposte.net ]  


Réponses de Michèle Chauvet et Michel Letaillieur communiquées à Jean par téléphone le lundi 11 mai 2015.
nLettre de 1826 adressée de MELUN à CHALON/SAONE et taxée 5d adressée au Procureur du Roi qui etait en franchise.
Le poids de la lettre est 5g et la taxe 5d correspond bien à la distance de la route des Postes de l’époque avec le tarif du 9/4/1810 renvoyant pour cette distance au tarif du 24/04/1806.
A l’arrivée, avec apposition du TAD type A, l’on voit la mention manuscrite “refusée pour taxe” associée à la marque de 70/CHALONS/SUR SAONE et non d’un déboursé.

Pourquoi ?
De plus, au recto, dans le coin supérieur gauche l’on voit écrit avec une encre violacée 7g ou 7d ? soulignée.

Je ne trouve aucune réponse à cette mention.
Il y a aussi au même endroit un petit 1. Est-ce un No d’ordre d’arrivée dans un bureau de déboursé ou autre chose ?

Michel Letaillieur




     Question N° 123  [ posée le :  04/05/2015 ]
    Question posée par :  STEVENOOT Olivier   mail :  olivier75013@hotmail.com


Bonjour à tous,
Je suis collectionneur amateur de timbres et j’ai récemment récupéré un épais album de timbres français anciens (dès avant 1900). L’album (ou plutôt le classeur) est relativement défraîchi et les timbres (en bon état et oblitérés pour beaucoup) sont collés avec des charnières sur des feuilles de papier assez fines de couleur crème (visiblement faites pour ça). Je souhaiterais réunir ces timbres avec ceux que j’avais collecté jusqu’à présent et les intégrer dans des albums récents. J’aimerai tout de même savoir s’il est judicieux de décoller ces timbres anciens de leurs pages, et si oui de les décoller avec les charnières ou non, d’enlever les charnières par le suite ou non, comment les décoller (ou arracher délicatement les charnières des feuilles) ? Cet album ancien est-il lui-même un élément à collectionner ?
Merci d’avance pour vos précieux conseils.
Olivier





Réponse du : 03/04/2016
de :   MALIGE Philippe  [ email : malige.philippe@orange.fr ]  


Bonjour Olivier,
Les informations ou "conseils" qui vont suivre n’engagent que moi...
Au sujet de l’album : il faut savoir que l’on trouve des anciens albums dans toutes les bourses ou brocantes et que, sauf état exceptionnel, cela ne vaut presque rien...
Si vous souhaitez conserver ces timbres-poste dans un nouvel album il est nécessaire de les décoller et surtout pas de les arracher (même délicatement).
Comment procéder pour les conserver dans un nouvel album : prendre chaque page et les plonger dans un bac d’eau froide (surtout pas de l’eau tiède ou chaude) et laisser lentement les timbres se décoller et se séparer de la charnière. Toujours utiliser une pince à timbre pour manipuler les timbres. Après décollage, disposer chaque timbre sur un buvard de couleur blanche et uniquement de couleur blanche... Poser un autre buvard par dessus, et laisser sécher lentement.... Ne pas exposer au soleil pour accélérer le sêchage. Lorsque c’est sec utiliser une pince pour prélever les timbres-poste (attention de ne pas arracher du buvard ce qui veut dire que le timbre-poste n’est pas réellement sec...).
Sachez qu’une fois mis en place dans un nouvel album sans charnière, vos timbres-poste ne seront cotés que pour des timbres sans gomme avec trace de charnière, si vous entendez les vendre.....
Bien amicalement
Philippe Malige




Réponse du : 23/09/2016
de :   ANDRIVON Didier  [ email :  ]  


Bonjour
Il semble bien s’agir d’un album (contenant des pages sur lesquelles sont collés les timbres au moyen de charnières), et non d’un classeur (au sens habituel du terme, c’est à dire un cahier à bandes sous lesquelles on glisse les timbres à ranger). Si cet album est véritablement défraichi (reliure abimée, voire fendue ; couleurs passées; système de fixation des pages oxydé, etc...), il n’a pas grande valeur et vous pouvez sans problème récupérer les timbres puis vous séparer de l’album vide. Si par contre il s’agit d’une reliure de valeur ( en curi par exemple) elle peut intéresser quelques collectionneurs nostalgiques. Ne pensez pas cependant en tirer une somme importante. La plupart des amateurs actuels d’albums privilégient des modèles à reliure à anneaux, dans lesquels on peut positionner des pages à bord perforé sur toute leur longueur. Cela permet d’ouvrir l’album bien à plat, sans risque pour les timbres, les pages étant bien maintenues. Par ailleurs, cela permet aussi au besoin de protéger les pages par des pochettes plastiques adaptées au système de perforation.
Pour ce qui est des timbres eux mêmes, vous pouvez les retirer en tirant délicatement sur les charnières. Pour les timbres oblitérés, si vous pensez les refixer avec des charnières dans un album récent, je vous conseillerais de retirer les anciennes charnières (un peu d’eau et un bon buvard suffisent) et d’en reposer de nouvelles. Si vos albums récents sont à pochettes, même traitement mais sans pose de nouvelles charnières. Enfin, s’il y a des timbres neufs avec gomme d’origine dans votre lot, laissez les charnières. Ce n’est pas très grave sur les classiques, pour peu qu’elles soient propres.

Espérant vous avoir un peu éclairé,
Bien cordialement
Didier Andrivon




     Question N° 122  [ posée le :  13/03/2015 ]
    Question posée par :  DEROUEN Gilbert   mail :  tantoder@orange.fr


Bonjour,
Ou serait-il possible de se procurer les programmes philatéliques avant 2012 ?
Merci
Gilbert





Réponse du : 29/03/2016
de :   ARAIGNON Jean-Louis  [ email : araignon.jean-louis@neuf.fr ]  


Gilbert,
nMa réponse : Sur Wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Timbres_de_France_2010 https://fr.wikipedia.org/wiki/Timbres_de_France_2009
https://fr.wikipedia.org/wiki/Timbres_de_France_2008
https://fr.wikipedia.org/wiki/Timbres_de_France_2007




     Question N° 121  [ posée le :  09/02/2015 ]
    Question posée par :  BIENVENUE Marcel   mail :  marcel.bienvenue@videotron.ca


Bonjour,
Dans le catalogue Yvert-Tellier pour les timbres de France on mentionne pour des plus anciens une cote (SEUL SUR LETTRE). Exemple pour les nos. 717- 718-718A-719- etc...
Si les mêmes timbres ont servi pour l’affranchissement d’une carte postale et non d’une lettre, la cote est-elle la même ?
Merci et j’attends votre réponse.
Salutations du Québec,
Marcel Bienvenue





Réponse du : 12/02/2015
de :   NOUAZÉ Yvon  [ email : yvon.nouaze@sfr.fr ]  


Ma réponse :
La mention "seul sur lettre" est générique. Elle est valable aussi bien pour un timbre sur une carte postale que sur une lettre.
Elle traduit le fait que le timbre en question est utilisé à l’unité pour assurer l’affranchissement exact (de la CP ou de la lettre), ni plus, ni moins.
Y. Nouazé





1  ...  3 4 5 6 7  ...  19


 Nos partenaires


La Poste    Logo Yvert et Tellier         





Mentions légales

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation, notre politique de préservation des données personnelles et le fait que nous utilisons dans certains cas des services additionnels permettant d’améliorer nos services (accès à YouTube et à Google Maps). Pour plus d’informations, cliquez sur le bouton "Mentions Légales".