Site compatible :  


Yvert et Tellier

 A l’affiche



Souscription au livre
"FFAP
Une belle centenaire
1922-2022"


Centenaire FFAP



 Recherche


    Une personne
          ( par son nom et/ou son prénom )

    Une association
          ( nom complet ou non, ou sigle )



Pour une recherche différente :




 Accès rapides


Agenda de la FFAP

Revue de presse

Emissions de timbres



Accès aux groupements et associations via la carte de France




    "100 ans du Territoire de Belfort’"


Emission 100 ans du Territoire de Belfort’

Date de mise en vente : 14/03/2022

Format de vente : Timbre émis en mini-feuille de 15 timbres

Faciale : 1,16 €


La Poste émet un timbre à l’occasion des 100 ans du Territoire de Belfort.

En 2022, le Territoire de Belfort sera l’unique département français à fêter ses 100 ans. Quatre-vingt-dixième des 101 départements français, il doit son jeune âge au caractère résistant des Belfortains qui contribuèrent vaillamment au maintien de leur territoire dans le patrimoine français.
Son histoire est bien tumultueuse, car de tout temps cette terre géographiquement stratégique fut l’objet de convoitises. En effet, porte de Bourgogne et d’Alsace, couloir naturel et voie de passage, son appartenance évolua au gré des évolutions politiques et des conflits. Mais Belfort a offert le fait le plus mémorable de son histoire lors de la guerre franco-prussienne de 1870. Alors que l’Alsace est investie par les troupes prussiennes, Belfort, partie intégrante du Haut-Rhin, se retrouve en première ligne. La citadelle défendue par le colonel Denfert-Rochereau résiste 103 jours aux assaillants, même après la défaite de la France. Le 10 mai 1871, le traité de Francfort met fin au conflit. L’Alsace et une partie de la Lorraine sont cédées aux Allemands, mais en raison de leur héroïsme et de leur bravoure, Belfort et 105 communes sont les seules parties de l’Alsace à demeurer françaises, sous le nom d’« arrondissement subsistant du Haut-Rhin ».
En 1918, La Grande Guerre prend fin. L’Alsace réintègre la France mais Belfort, qui avait évolué administrativement de façon bien différente, ne rejoint pas le Haut Rhin. En janvier 1921, Edmond Miellet, député de la ville, défend alors la création d’un département de Belfort s’appuyant sur des arguments démographiques, économiques, administratifs, patriotiques mais aussi linguistiques.




Emission 100 ans du Territoire de Belfort’






 Nos partenaires


La Poste      Logo Yvert et Tellier         




Mentions légales...
Mentions légales

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation, notre politique de préservation des données personnelles et le fait que nous utilisons dans certains cas des services additionnels permettant d’améliorer nos services (accès à YouTube, à Google Maps ou à Open Street Map). Pour plus d’informations, cliquez sur le bouton "Mentions Légales".